© Achraf Baznani - Into the Abyss - Edition limitée de 10
© Achraf Baznani - Into the Abyss - Edition limitée de 10

Achraf Baznani fait partie de ces artistes contemporains qui se sont forgés eux-mêmes. Allient technique et imagination, il revisite la photographie pour créer des clichés psychédéliques défiant, aussi bien, les normes que les lois de la gravité. Ses réalisations surprennent pour, finalement, vous subjuguer et vous emporter dans un monde surréaliste.

Achraf Baznani la star de la photographie

Autodidacte, décalé, talentueux et original, les adjectifs ne manquent pas pour décrire Achraf Baznani. adolescent, il reçoit un appareil compact EKTRA 250 pour son anniversaire.

Dans d’autres clichés, Achraf Baznani dissèque plus ou moins son corps, comme par exemple lorsqu’il enlève, carrément, son cerveau de son crâne. ou se dévisse la main, comme s’il s’agissait d’une ampoule. Pleines d’humour, tel un pied de nez à la société, ses créations provoquent l’émerveillement ou la fascination à travers un art qui offre une vue surréaliste sur l’expérience de la vie à l’ère numérique. En effet, photographe du 21ème siècle, il a su combiner son imagination fertile à une technique de photographe aguerri pour nous inviter dans son monde psychédélique. Tantôt poétique, ironique ou comique, ses réalisations nous questionnent et nous font voyager et même rêver.

Lire aussi : Jeffrey Goldstein poursuivie pour violation des droits d’auteur

© Achraf Baznani - Caged
© Achraf Baznani – Caged

Achraf Baznani un talent connu et reconnu

Depuis quelques années, le talent de ce jeune photographe marocain est reconnu à travers l’Europe puisqu’il a exposé en Hongrie, en Allemagne, au Portugal, à la Galerie Globe au Texas et même au Musée du Louvre à Paris. Il a aussi récolté des prix et des distinctions un peu partout dans le monde.Tout de suite, il devient accro à l’objectif. En 2006, il réalise « Marche » en parallèle à plusieurs courts métrages et documentaires. En 2007, il tourne « Les oubliés » ou encore «L’immigrant» pour lequel it a reçu plusieurs prix nationaux, avant de se tourner vers ses premières amours: La photographie. Bourré de talent, Achraf Baznani poursuit les traditions du surréalisme avec des images indomptées, habilement réalisées et semble emprunter les chemins les plus impraticables pour créer des couvres insolites. Grâce à son objectif, il exprime en images ce que les mots ne peuvent dire, capturant ainsi les nombreux processus de la pensée. Chaque image exprime profondément le bonheur de l’individu, ses peines, sa solitude ou ses angoisses. Dans « My Small World », il s’amuse en se mettant en scène dans un monde gigantesque à travers des autoportraits surréalistes. Parmi ses scénarios inventifs, de petites figures humaines – souvent l’artiste lui-même – qui semblent emprisonnées dans des pots de verre ou dans un objectif de caméra.

Son site web: www.baznani.com
Sa page Facebook: www.facebook.com/abphotographe

© Achraf Baznani - The Inevitable End
© Achraf Baznani – The Inevitable End
© Achraf Baznani - The Island of Solitude
© Achraf Baznani – The Island of Solitude

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here